Traduction technique vers l’arabe : difficultés, méthodes et perspectives

Imène BOURAIB
Samia DEBBI
Université d’Alger -2- Institut de Traduction
(Algérie)

Résumé

La traduction technique domine actuellement le marché du travail, eu égard au développement continuel et rapide des domaines de la science et de la technologie, à l’augmentation du taux de la production industrielle, à la multiplication des documents techniques à but opérationnel tels que les brochures, les notices, les fiches techniques, les modes d’emploi, ainsi que l’émergence des sociétés multinationales désirant s’investir pleinement dans les domaines techniques.
Sur la base de ces considérations non exhaustives, ce type de traduction dont l’éventail est vaste, diversifié et non exempt de difficultés, est soumis à un ensemble de paramètres. D’abord, les obstacles d’ordre linguistique, notionnel et cognitif nécessitant, d’une part, une recherche dans les sources documentaires et terminologiques pour trouver des équivalents pertinents dans la langue cible et, d’autre part, une connaissance parfaite du domaine technique.
Cependant, lesdites difficultés sont plus ou moins réduites ou maitrisées lorsqu’il s’agit de la combinaison Français – Anglais et vice versa, compte tenu de l’abondance des sources mises en ligne, des dictionnaires spécialisés, des livres enseignant le langage technique ainsi que les outils de la TAO (corpus comparables, parallèles, concordanciers…) disponibles dans ces deux langues. Quant à la langue arabe, nous constatons en premier lieu, un retard inquiétant au niveau des domaines techniques, puis une absence partielle des équivalents, qui se caractérisent par un recours aux procédés de l’emprunt et du calque, une absence des logiciels de la TAO et des bases de données susceptibles de servir le traducteur technique. Ces facteurs, entre autres, ont multiplié les difficultés de la traduction technique vers l’arabe, en comparaison à la langue française ou anglaise.
Cet état de fait nous a incité à poser les questions suivantes pour tenter d’y répondre dans la présente communication, à savoir : Quel est le contexte qui englobe la traduction technique vers l’arabe ? Quels sont ses difficultés et ses enjeux? Quel est l’état de la recherche arabe dans le domaine de la traduction technique et de sa didactique ? Et finalement, comment peut-on bénéficier des outils de la TAO?
Ainsi, nous aspirons, dans ce cadre, atteindre les objectifs suivants :
• Synthétiser les difficultés de la traduction technique vers la langue arabe
• Aborder la méthode générale appropriée à la traduction technique vers l’arabe
• Parler de l’importance du recours aux outils de la TAO dans la traduction technique
• Evoquer les perspectives de la recherche arabe vis-à-vis de la traduction technique

Mots-Clés : Traduction technique – langue arabe – difficultés – méthodes – perspectives – outils de la TAO.